top of page
  • Secrétariat

La CPME réagit dans les médias au discours de politique générale

Si le Premier ministre a insisté dans son discours du 30 janvier sur l'importance de la valeur travail et la nécessaire "débureaucratisation"  qu'il comptait enclencher, il a également annoncé une série de mesures économiques et sociales qui impactent les PME. Réaction. 


Simplification, désmicardisation, décarbocation de l'économie, crise du logement : les mesures annoncées


La CPME a commenté les annonces du Premier ministre : 

  •  Désmicardiser l'économie

La CPME estime que ce phénomène de "trappes à bas salaires" piège tout le monde, employeurs et salariés. En sortir est donc une bonne chose mais à condition de conserver les allègements de charges existants car l'inverse reviendrait à augmenter le coût du travail ce qui aurait des effets désastreux. 

  • Faire glisser l'ASS (fin de droits de l'assurance-chômage) vers le RSA

Cette annonce va dans le bon sens puisqu'on remet de la solidarité là ou elle doit être, et le système redevient assurantiel, conformément à sa vocation. Toutefois il conviendra de bien mesurer l’impact de cette mesure et de prendre les dispositions nécessaires pour favoriser efficacement un retour à l’emploi en évitant ainsi que les personnes concernées ne basculent dans la pauvreté.

  • Instaurer un compte épargne temps universel 

Si la Confédération partage la préoccupation du Premier ministre qui souhaite que le travail "paye mieux que l'inactivité", elle met en garde contre l'instauration d'un compte épargne temps universel (CETU) qui  risque d'être un boulet social inadapté à la réalité des petites entreprises. 

  • Combattre la crise du logement par un choc de l'offre

Si la Confédération salue la simplification annoncée de plusieurs dispositifs existants, elle regrette que cela arrive tardivement. Elle sera aux côtés des professionnels de l'immobilier pour s'assurer que cela crée effectivement un véritable choc et ce, d'autant plus que ces mesures sont jugées largement insuffisantes par les professionnels du secteur qui réclament des mesures beaucoup plus radicales. 

  • Conjuguer croissance et climat : 

La CPME estime que vouloir faire rimer croissance et climat va dans le bon sens, mais elle espère que les entreprises se verront donner les moyens et le temps nécessaires pour s'adapter aux changements qu'impose la décarbonation de l'économie.

  • Mettre en oeuvre la "responsabilité budgétaire" 

Fautes de précisions, la CPME a déploré que la question du déficit et du poids de la dette publique soit reléguée au second plan. 

  • "Débureaucratiser", simplifier la vie des entreprises : 

A nouveau, si la CPME salue l'intention, elle attend sa traduction en actes, et ce, d'autant plus qu'elle a proposé au gouvernement 80 mesures pour lutter contre la complexité administrative. 

 

Regardez les interviews de François Asselin et des porte parole CPME

 

  • Boursorama | La grande interview du 31 janvier à 14h05

Interview de François Asselin à regarder ici  

  • BFM Business | Good Evening Business le 30 janvier à 18h45

Interview d’Eric Chevée à regarder en cliquant ici (et aller à 9.20).  

  • Radio Classique | Le journal de l’économie du 31 janvier à 6h48

Interview de Jean-Eudes du Mesnil à écouter en cliquant ici (et aller au 31 janvier, puis à 2.40)  




22 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page